Nazca

Résumé :

Miura Kyoji est le seul membre d'un club de Kendo dirigé par son ami et Maître, Masanari Tate.

Mais celui-ci part à l’improviste à la suite d’un tragique combat de kendo où il blesse gravement son adversaire. Yuka, la fiancée de Tate apprend à Toji que Tâte pourrait bien être parti au Pérou. Ils partent donc immédiatement à sa recherche et arrivent sur le plateau de Nazca. Là-bas, ils découvrent que Tate est la réincarnation d'un guerrier Inca nommé Yashuar, et que lui et son maitre sont désormais ennemis. En effet Kyogi est lui aussi la réincarnation d’un autre guerrier qui à vécu plusieurs siècles auparavant.

Lors de son retour à Tokyo, Kyoji apprend que d'autres hommes âmes se réveillent, ses amis de toujours se retrouvent être aussi d’anciens guerriers et au fur et a mesure de leur réveil Tate tente de les rallier à sa cause afin de réveiller Irra Tezze, l'Esprit de la Terre, pour pouvoir reconstruire un nouveau monde. Kyoji s'oppose à la destruction de la planète que veut réaliser Tate, son maître. Le combat entre les deux hommes est alors inévitable.
Et bientôt ses amis de toujours se divisent en deux factions, séparées par un terrible destin. Mais pourquoi Yashuar veut-il la mort de Vilca ? Qui étaient-ils, dans le passé? Et qui sont-ils désormais, dans ce présent qui leur échappe ?

Critiques :

Kyogi est un passionné de kendo, il voue une adoration à son maître Tate, et son destin bascula le jour du tragique accident ou Tate blesse gravement son adversaire. Kyogi voit alors son destin se précipiter, il découvre que lui, son maître et bien d’autres personnes sont la réincarnation d’anciens guerriers Inca morts tragiquement.

L’histoire est assez stéréotypée, et assez monotone le bien contre le mal, les gentils contre les méchants, le héros qui veut sauver tout le monde et une histoire de fond portant sur l’amour et l’amitié. La Terre est souillée, les gens sont égoïstes, et la situation se dégrade davantage chaque jour. La seule solution apparaît alors, il faut détruire le monde afin qu'un meilleur renaisse. Et évidemment il y’a le héros pas d’accord et qui croit en la bonté de l’humanité.

Le point fort de la série est qu’elle tourne autour de la culture inca un sujet original déjà abordé dans les mystérieuses cité d’or (Taiyo no ko Esteban). Ce sujet reste néanmoins un thème peu abordé et peu connu des occidentaux. Vilca et Yahuar qui doivent s'affronter de nouveaux 400 ans après le combat initial sur le plateau de Nazca en Amérique Latine. Les décors et les musiques ainsi que le design nous plongent avec facilité dans cette culture. L’anime traite davantage des croyances incas et des conflits entre dieux.

Dans la plus part des animes les héros luttent pour modifier leur destin car ils ne peuvent accepter la réalité (ex : ayashi no ceres, blue seed …) ici les protagonistes subissent les événements, ils sont guidés par les décision prises dans le passé

Niveau design, c’est bien fait, certes il ne vaut pas les animes récents dans la qualité graphique mais ça reste un design fort intéressant, par contre c’est un un anime qui manque de luminosité et parfois nous pouvons constater que certaines scènes sont assez pauvres. Néanmoins c’est un anime qui m’a beaucoup plu, il intéressera les personnes fascinés par les ancienne cultures et amateur de combats a l’épée. En effet on oublie assez facilement les erreurs techniques et graphiques car on finit par être plongés dans l’intrigue de l’histoire.

Le DVD est très décevant, il coûte 36€ et il regroupe les 12 épisodes, mais c’est un simple boîtier contenant deux DVD, il ne contient pas de livret ni de menu, donc pas de choix de chapitre possibles, et pas de bonus évidemment et le summum reste les quelques fautes relevées dans les sous-titres. Alors quand on voit cette note salée on demande un minimum de contenu. Par contre la jaquette est très bien travaillée, c’est simple elle m’a donné envie de le voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *