Hungry Heart Wild Striker

Prod. exécutif : Koichi Motohashi
Producteur : Shunichi Kosao
Directeur : Satoshi Saga
Chara. design : Kenichi Imaizumi
Dir. artistique : Kenichi Ishibashi
Dir. animation :
• Tetsuro Aoki
• Tatsuo Miura
Musique : Nobuyuki Nakamura

Fiche de l'anime

Hungry Heart Wild Striker est une série parlant de football. Elle est constituée de 52 épisodes qui sont sortis en 2002 au Japon. L'auteur de ce manga n’est autre que Yoichi Takahashi, le papa et créateur de CAPTAIN TSUBASA, plus connu sous le nom d'Olive et Tom en France. En s’appuyant sur ce succès, Yoichi Takahashi se lance une nouvelle fois dans grande aventure principalement axée autour du football. Aujourd’hui Hungry Heart Wild Striker apparaît plus aboutit que son aîné, en effet la série se veut plus réaliste, mais également drôle, dynamique et attachante.

Résumé

L’histoire se déroule au japon dont le héro est Kyosuke Kanou, un jeune garçon qui vit dans l’ombre de son frère Seisuke, lequel est joueur professionnel de football au Milan AC. Notre héros est une forte tête, qui ne se soumet que difficilement à l’autorité, et au hasard d’une rencontre il va prendre en main l’équipe de football féminine de son école, qui débute dans ce sport, et, espère trouver dans ce garçon l’entraîneur approprié. Ces événements vont le réveiller et réanimer sa passion pour le football qui est en lui, avec le grand rêve de devenir footballeur professionnel.

Critique

Hungry Heart Wild Striker n’a rien à voir avec Captain Tsubasa, le seul point commun est le foot. Je suis pourtant fan de football, de sport en général et donc d’Olive et Tom, mais cette série est bien plus « mature », du fait que Yoichi Takahashi nous livre, une aventure humaine et footballistique merveilleuse. En effet dans un premier temps, les personnages ne sont pas surhumains disons que cela reste raisonnable, on ne voit pas les abus d’Olive et Tom, les personnages qui volent, les ballons qui font des virages à 90°, etc.
Mais surtout HHWS, ne souffre pas des mêmes maux que son grand frère, c'est-à-dire, un terrain de 30 Kms, des matchs qui durent 5 épisodes, un rythme lent, etc. STOP !!!

Ouf … cette série je l’ai dévoré de bout en bout, grâce à des personnages variés, attachant, mais son succès est également dut aux matchs de foot rapides, et intéressants. Pour ce qui est du football on peu dire que c’est une réussite, on retrouve ici des entraînements, de la tactiques, des beaux gestes et même du football féminin.
Yoichi nous offre même une bonne d’ose d’humour grâce à un héros complètement déjanté, glouton, et qui entretien une certaine passion pour le chant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *