Fruit Basket


Résumé de fruit basket

Tohru Honda est une jeune lycéenne vivant seule sous une tente. Ses parents sont décédés mais cette jeune fille ne se laisse pas abattre facilement.
Aussi, le hasard voudra que Yuki Soma, un de ses camarades de classe découvre sa situation et lui propose de venir habiter chez lui jusqu’à ce qu’elle puisse retourner chez elle. Tohru finit par accepter et va donc vivre chez Yuki et son cousin (plus âgé) Shiguré.
Alors que « le prince Yuki » (il s’agit du titre qui est donné à Yuki par les membres de son fan club au lycée) lui montre sa chambre, un autre garçon aux cheveux orange entre par le plafond et veut se battre avec Yuki. Kyô est un autre cousin de Yuki et possède un caractère de feu.
Tohru veut à tout prix éviter le conflit et s’élance pour s’interposer. Hélas, elle glisse sur une planche et tombe sur Kyô qui se transforme
instantanément en Chat. Sous le choc, elle perd l’équilibre et percute Shiguré et Yuki qui se transforment à leur tour en Chien et en Rat.
La jeune fille connaît à présent le terrible secret du clan Soma : treize de ses membres sont hantés par les esprits des douze animaux du zodiaque chinois (plus le chat qui n’en fait pas parti) et se transforment en cet animal chaque fois qu’une personne du sexe opposé les touche.

Critiques de fruit basket

Fruits basket est certes une série Anime de 26 épisodes, mais il s’agit également d’une série manga toujours en parution au Japon qui devrait normalement faire 22 volumes.

Fruits Basket (aussi surnommé Furuba) est une série hors paire qui nous communique toutes sortes de sentiments. Vous découvrirez tout d’abord les problèmes qu’entraînent les transformations physiques des maudits, leurs joies, leurs peines… mais surtout leur désir de vivre comme les autres.
Chaque personnage est travaillé avec soin : ainsi Yuki se révèlera comme une personne peu sociable ayant peu confiance en elle alors qu’il est adulé de tous. Notre charmante héroïne, Tohru, l’aidera à avancé et à surmonter ses peurs.

Aussi dans Furuba, nous passons rapidement d’une comédie des transformations (il faut dire que les situations dans lesquels se mettent nos amis à cause
de leur capacité de transformation sont toutes plus drôles les unes que les autres) à quelque chose d’un peu plus sérieux, nous portant ainsi à réfléchir. Outre l’aspect physique de la malédiction, Fruits Basket nous amène vite à l’aspect psychologique de celle-ci.
En effet, tous nos maudits ont en eux quelque chose qui les ronge et tourmente leur âme.

Le scénario est vraiment magnifique, les personnages sont travaillés, le graphisme très beau.
Si cette série réunie autant de fan… ce n’est pas pour rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *