Code Lyoko


Résumé

Une bande de 4 collégiens (3 garçons 1 fille) trouvent dans une ancienne usine de voitures, un ordinateur surpuissant gérant un monde numérique. C'est dans ce dernier que 3 d'entre eux rejoignent Aelita, une créature numérique qui les aide à sauver le monde de l'intelligence artificielle qui veut détruire le monde.

Critique

Une fois n'est pas coutume, il s'agit là d'une série bien Francaise. Produite par Moonscoop (créateur des Funky Cops) cette série est encore produite a l'heure actuel (elle se compose pour le moment de 2 saisons de 26 épisodes et d'une 3ème en cours de diffusion).
Cette série a de spécial dans le fait qu'elle mélange production 2D (animation image par image classique) et animation 3D par ordinateur. Ce qui n'est pourtant plus trop rare au pays du soleil levant reste quand même relativement unique en son genre dans nos contrées (du moin pour les grosses productions).

Après l'aspect technique, place a l'historique. Code Lyoko est une série ma foie plutôt "gamine". Avec un coeur d'audience visant les 12-14 ans ne vous attendez pas à voir du sang et de la réflexion Evangelienne. On peu très vite accrocher au scénario, il est vrai qu'un "Matrix" un peu gamin est très attachant; du moins pour les quelques premiers épisodes de la 1ère saison. Au fur et à mesure que l'histoire progresse on se rend compte que les épisodes ne sont en réalité qu'une succession de scènes reprises d'une redondance sans précédent (ben oui la 3D ca coute cher et faut boucler le budget). Même si les situations changent, on se lasse très vite du "go to Lyoko (le monde numérique), victory, return in the past, go to school, back to Lyoko etc...". La série traine et les esquisses amoureuses sont plus risibles et pitoyables qu'autre chose. Il faut attendre la fin de la 1ère saison et le début de la 2nd pour vraiment avancer dans l'intrigue mais la 2nd saison ne tient pas ses promesses très longtemps et sur les 26 épisodes qui la compose, une bonne vingtaine sont tout aussi lassants.
Vous l'aurez compris Code Lyoko c'est lent, très lent et pourtant l'intrigue est relativement bien pensée, suffisamment tout du moins pour qu'on veuille connaitre le fin mot de l'histoire.

Coté visuel, ca reste très bon enfant. La 2D s'inspire du style manga et occidental, quant aux scènes 3D, elles sont d'une bonne facture. Sobre juste ce qu'il faut mais de réalisation correcte. Les combats sur Lyoko impréssionnent au début pour très vite devenir lassant (les ennemis et les actions des protagonistes étant à chaque fois les mêmes (le sempiternel "fleche laser")).

Je ne peux m'empecher malgré tout (étant francais) de dire que cette série s'est quand même superbement exportée. Cartoon Network à fait sauter son taux d'audience lors de sa diffusion tout comme France 3, flateur pour nous autres Gaulois considérés comme les meilleurs producteurs d'animés (et oui l'école des "Gobelins" à Paris est considérée comme l'une des meilleur d'Europe voir du monde). Pour en revenir à Code Lyoko, je dirais qu'on peut très vite se braquer et délaisser le tout (surtout pour les otakus adepte des séries Japonaises rapides et plus matures) mais ne serait-ce que pour diversifier sa vision des animés, il faudrais jeter un oeil à cette série qui ma foi, malgré ses défauts, n'est pas si mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *